Toutes Les News

Flash Info

  • Journée mondiale 2018 : Changeons de regard sur la maladie ! « Organisée le 21 septembre, la Journée mondiale de lutte cont... »
  • Le 21 avril : Soirée de gala parrainée par Marie-Alice Sinaman « France Alzheimer Réunion organise une soirée de gala le same... »
  • Des ateliers d'art plastique et d'écriture pour les aidants et les personnes malades « France Alzheimer Réunion propose des ateliers d'arts plastiq... »
  • Les Maisons Coeur Alzheimer du Port et de Sainte-Marie : des espaces dédiés aux aidants « Les Maisons Coeur Alzheimer sont des lieux d’accueil, d’écou... »
  • Journée mondiale 2017 : avec Marie-Alice Sinaman, mobilisons-nous ! « La Journée Mondiale de la maladie d’Alzheimer (21 septembre)... »
  • Journée mondiale 2017 : Merci à tous pour votre mobilisation !
  • Inscrivez-vous à la Journée sportive du 24 septembre 2017
  • France Alzheimer Réunion fête ses 20 ans « France Alzheimer Réunion fête ses 20 ans. Retour en images s... »
  • Le Président de l'Union en visite à La Réunion « Joël Jaouen, le Président national de l'Union des associatio... »
  • Journée Mondiale Alzheimer 2016
  • La parole aux personnes malades
  • Une soirée d'exception
  • Le Mot de la Présidente
  • Participez à la soirée de gala du 21 mai au MOCA
  • Stratégie européenne de lutte contre la maladie d'Alzheimer : Mobilisons-nous !
  • Avant d'oublier...
  • Journée Mondiale Alzheimer 2015 : Demandez le programme !
  • Bilan de la Journée Mondiale Alzheimer 2015
  • Devenez quêteurs bénévoles pour la Journée Mondiale Alzheimer 2015
  • La soirée de gala du 30 mai 2015 en images

Après le diagnostic

alzheimerL'annonce du diagnostic est toujours un choc traumatique. Même si les symptômes observés peuvent laisser supposer une maladie d'Alzheimer, même si l'aidant s'est préparé à cette éventualité, le choc est inévitable.

Il est souvent suivi alternativement par des sentiments de colère, de découragement, d'injustice et de tristesse. Autant d'étapes émotionnelles que vont traverser la personne malade et sa famille et qui prendront du temps pour être surmontées. 


Comprendre la maladie

Une personne malade et sa famille ont besoin d'avoir une bonne représentation de la maladie pour adhérer au mieux au parcours de soins proposé.

Pour faire face à la maladie, il s'agit d'abord de la connaître.

Le médecin généraliste traitant est le premier interlocuteur à solliciter, il est disponible pour répondre à toutes les questions médicales que ce soit concernant les solutions thérapeutiques, le parcours de soin le plus adapté à la pathologie de la personne malade, les complications possibles.
L'accompagnement

Au-delà du suivi des soins, le médecin est aussi présent dans l'accompagnement. Il peut guider vers les structures d'accueil, d'information et de coordination. L'orthophoniste et les professionnels des services de soin et de maintien à domicile sont aussi des interlocuteurs à privilégier.


Partager pour mieux accepter

Outre le personnel médico-social, les membres d'associations de familles ou de personnes malades sont souvent des interlocuteurs à privilégier. Même si chaque cas est différent, échanger et partager son expérience avec des personnes qui vivent ou ont vécu une situation semblable procure un certain réconfort et permet de mieux appréhender la maladie.

Les associations de familles constituent ainsi un relais psychologique essentiel pour les personnes malades et leur famille.

 

Rechercher sur le site


Tous les mots